• L'instruction chez Jules Verne

    Jules Verne évoque peu le passage par une institution. L'école primaire n’apparaît que deux fois, dans L'épave du Cynthia, et dans le Château des Carpathes. Pourtant, les personnages populaires font preuve d'instruction, parfois la lecture et l'écriture, parfois bien au-delà, comme en témoignent Conseil, domestique d'Arronax dans Vingt mille lieues sous les mers, qui sait parcourir toute l'échelle du vivant, des embranchements, groupes et classes jusqu'aux espèces et variétés, ou Ben-Zouf, l'ordonnance d'Hector Servadav qui cite Robinson et Vendredi. Preuve s'il en était que l'école a été fréquentée par ces fils du peuple.    

    Pour le romancier, la véritable éducation se joue ailleurs. Le voyage est initiatique : Dick Sand, "Capitaine de quinze ans", après avoir affronté cataclysme naturels et barbarie humaine, est devenu un "homme". A Axel, entraîné par Lidenbrock dans un Voyage au centre de la Terre, sa fiancée déclare : " Au retour, Axel, tu seras un homme. " Le jeune Robert Grant est aussi formé et transformé par l'aventure ; " Comme il a grandi, c'est un homme ", constate son père, le Capitaine Grant, en le retrouvant. Comme les jeunes naufragés de Deux ans de vacances : " Les petits étaient presque des grands presque des hommes ", conclut le roman. Les Tribulation d'un Chinois en Chine, le philosophe Wang veut enseigner le bonheur à Kin-Fo qui, dans ses " tribulations ", apprend " quel est le prix de la vie ". L'Ecole des Robinsons reitère le procédé. Pour Godfrey qui éprouve " une lassitude prématurée du monde ", un oncle éducateur organise un faux naufrage qui se transforme en vrai épreuve au bout de laquelle Godfrey devient " un nouvel homme ".

    Mais pour être école de la vie, l'aventure a besoin de médiateurs, de maîtres de la vie. Verne en établit plusieurs sortes. Il y a d'abord les communicants du savoir. Dans Mathias Sandorf, l'ingénieur Pierre Bathory donnz à un saltimbanque " une instruction primaire très complète " ; Paulina Barnett fait de même pour une jeune indienne dans Le Pays des fourrures ; Cyprien Méré apprend à lire à un jeune cafre dans L'Etoile du Sud, rôle que joue aussi Jean Keller dans Le Chemin de France pour le soldat Natalis.

    Le maître, le vrai, communique bien plus que le savoir. Cyrus Smith, dans L'Île mystérieuse, noue avec le jeune Harbert une relation éduquant/éduqué qui a aussi un objectif : " Si je meurs, pensait Cyrus Smith, c'est lui qui me remplacera. " Le capitaine Nemo, maître du Nautilius, est aussi maitre du professeur Aronnax à qui il apporte la connaissance des " derniers secrets de la planète ". Le roman tout entier est une relation pédagogique et amoureuse, qui passe, du côté d'Aronnax, par la fascination de la connaissance inouïe , du côté de Nemo, par le plaisir de la communiquer dans une relation de respect mutuel.     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :