• Petite Biographie

     

    L'oeuvre de Jules Verne, fertile en rebondissement et en coups de théâtre, riche d'inventions, de personnages typés, laisserait à priori penser que son auteur a mené une vie des plus trépidantes.
    La biographie du romancier ne peut que décevoir les imaginations fantasques, éprises d'aventures, de ces aventures que Jules Verne n'a cessé de raconter.

    Petite Biographie

    Il nait en 1828 à Nante dans une famille de la bourgeoisie aisée. Le jeune Jules Verne, qui reçoit une éducation sévère, est promis à une carrière de juriste. A l'âge de 20 ans, il quitte sa ville natale pour gagner Paris. Frayant avec les milieux républicains, il découvre la vie de bohème, côtoie les cercles littéraires, rencontre Alexandre Dumas, renonce à devenir avocat. Il rêve de littérature. Il commence sa carrière d'écrivain comme auteur de théâtre lyrique. Il rédige des livrets d'opérettes qui ne lui procurent qu'un succès d'estime. Dans le même temps, il se lance dans l'écriture de nouvelles, lit Edgar Poe, s'initie aux sciences les plus diverses en travaillant avec assiduité à la Bibliothèque nationale. En 1856, il se marie.

    Désormais bien installé à Paris, Jules Verne s'attelle à l'écriture romanesque. Ce sont ses amis Nadar, Ponson d'Amécourt, etc., qui vont lui fournir son premier scénario. Ceux-ci, en effet, ont décidé d'effectuer des expériences en matière de navigation aérienne.
    Voilà de quoi nourrir  le futur Cinq Semaine en ballon. Le roman achevé, Jules Verne se met en quête d'un éditeur. Mais partout, il ne rencontre que refus. En 1862, il adresse son manuscrit à l'éditeur Hetzel. Cet autre Jules, célèbre pour son talent de détecteur d'écrivains en herbe, manifeste un vif interêt pour la production vernienne. Il envisage de le publier dans sa revue créée à l'intention de la jeunesse : le Magazin d'éducation et de récréation, Jules Verne est né.

    Petite Biographie

    Lié par un contrat l'engageant à publier deux romans par an, Jules Verne travaille sans répit à ses " romans de la science ", notion que Hetzel l'aide à formuler. Le merveilleux qu'il va développer ne sera plus celui issu du monde des fées, mais celui que génère le monde dans lequel il s'insère, un univers de machines, d'inventions techniques. C'est la grande époque des voyages extraordinaires dans les mondes connus et inconnus. Chaque nouveau roman est l'occasion d'explorer des contrées différentes, de décrire les quatre coins du monde mais aussi cet univers plus mystérieux encore que sont les fonds marins ( Vingt mille lieues sous les mers ), le cosmos, les entrailles de la terre, etc. Ces romans d'aventures, qui peuvent à l'occasion ménager une place aux intrigues sentimentales, s'articulent autour des machines les plus extravagantes , d'autant plus surprenantes qu'elles surgissent dans un XIXè siècle siècle tout nouvellement acquis à l'idée de progrès technique. Jules Verne nourrit ses aventures de " tubes de forces gravitationnelle ", d'un " engin polyvalent automobile-avion-sous-marin "ou d'un " super explosif chimique ", qui sont autant d'extrapolation, souvent anticipatrices, des recherches les plus avancées de ses contemporains. Les années 1860-1870 sont celle de la créativité optimiste et enthousiaste de Jules Verne, qui sillonne inlassablement les mers sur ses magnifiques yachts, les " Saint-Michel "

    Petite Biographie

    Cette période d'enchantement est bientôt bouleversée. Le contexte dans lequel évolue l'auteur s'assombrit : la guerre franco-allemande éclate, la colonisation se poursuit au prix de conflits sanglants, l'industrialisation marque une nouvelle ère. Sa vie privée est en outre profondément affectée par un accident survenu en 1886 : un de ses neveux tire sur lui à bout portant, le blessant grièvement à la jambe. Boiteux, Jules Verne décide de mettre fin à ses voyages et vend son yacht. Il quitte Paris pour s'installer à amiens, où il vivra jusqu'à la fin de ses jours. Ce tournant se ressent dans son écriture même. Son discours prend des allures désabusées, ses machines perdent leur côté merveilleux pour se révéler dans le danger qu'elles représentent pour l'homme, dans leur absurde monstruosité. En 1895, Jules Verne écrit L'île à hélice, le roman de la déchéance d'une société idéale condamnée à sombrer dans l'Océan. Roman révélérateur s'il en est puisque cette utopie est présentée comme l'oeuvre de milliardaires américains dans l'incapacité de sauver leur idéal.
    En 1896, c'est Face au drapeau. Le savant héros y met au point un explosif susceptible d'anéantir l'humanité.
    Ses derniers romans témoignent du désenchantement de celui qui fut l'apôtre du progrès. Jules Verne meurt en 1905 dans la retraite qu'il s'est aménagée à Amiens.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :