• Le tour du monde en 80 jours

    Le tour du monde en 80 jours

    Après avoir lu un article publié dans le Morning Chronicle affirmant qu'il est possible de faire le tour du monde en 80 jours, Phileas Foggs, gentleman anglais, parie avec ses amis du Reform Club qu'il parviendra à réaliser cette performance. Le soir même, il plie bagage et se lance sur les routes en compagnie de son nouveau domestique, le farnçais Passepartout. Mais ils sont suivis par un détective qui soupçonne Fogg d'être l'auteur d'un vol récemment commis à la banque d'Angleterre. sur de filer le coupable, il entreprendra tout ce qui lui sera possible pour arrêter le fugitif et interrompre sa course autour du globe. Avec son compagnon, Fogg, dont la ponctualité n'a d'égale que celle d'une montre, ne reculera devant aucun obstacle, déjouera tous les stratagèmes du détective, emploiera tous les moyens de transport ( paquebot, yacht, traineau, éléphant,...) pour parvenir à ses fins....

    Le Tour du monde en 80 jours

    En 1870, un article du Magasin  Pittoresque démontrait qu'on pouvait effectuer le tour du monde en 80 jours depuis le percement de l'isthme de Suez (1869)

    ..........

    Le Tour du monde en 80 jours, le plus grand succès de Jules Verne ( 108 000 exemplaires pour seulement 76 000 pour un autre de ses succès : Cinq semaines en ballon. Ce fut un triomphe en France et à l'étranger.


    Oeuvre charnière, elle marque la fin des romans où la science se mêle à l'aventure, pour proposer une intrigue où l'aventure et l'exploration ont tendance à l'emporter sur l'anticipation scientifique.

    Le Tour du monde en 80 jours


    L'élément comique, parfois " rocambolesque " donne encore plus de sel à l'intrigue et retient le lecteur par le contraste entre le flegme très britannique de Phileas Fogg et l'activité débordante qu'il déploie pour gagner son pari.

     Phileas Fogg et Passepartout qui courent autour du monde, empruntant tous les moyens de transport possibles de l'époque : paquebots, railways, voitures, yachts, bâtiments de commerce, traîneaux, éléphant, etc....

    Le Tour du monde en 80 jours

    C'est ainsi que Jules Verne offre à ses lecteurs un roman de l'exotisme. D'un chapitre à l'autre, il nous fait découvrir les joies de la navigation à vapeur sur la mer Rouge, nous plonge au cœur d'un enterrement indou pour ensuite nous faire visiter Singapour. Tout cela sans oublier la découverte d'une Amérique dans laquelle les Amérindiens attaquent les trains avant d'être chassés par la cavalerie. Un régale !

    Le tour du monde en 80 jours est aussi un roman faisant état des plus récentes technologies. C'est bien plus que par simple volonté d'inclure certains effets de réel que Verne précise que la maison de Phileas Fogg contient une pendule électrique de même qu'un système de "tuyaux acoustiques" permettant la communication d'une pièce à l'autre.

     

    Le Tour du monde en 80 jours

    Détail du tour du monde

    Londres - Suez (Chemin de fer et paquebot) - 7 jours

    Suez - Bombay (Paquebot) - 13 jours

    Bombay - Calcutta (Chemin de fer) - 3 jours

    Calcutta - Hong Kong (Paquebot) 13 jours

    Hong Kong - Yokohama (Paquebot Ragoon) - 6 jours

    Yokohama- San Francisco (Paquebot- 22 jours

    San Francisco - New York (Chemin de fer) - 7 jours

    New York - Londres (Paquebot - Chemin de fer) - 9 jours

    Total

    80 jours

    ..........

    Le Tour du monde en 80 jours

    EXTRAIT

    Phileas Fogg était de ces gens mathématiquement exacts, qui, jamais pressés et toujours prêts, sont économes de leurs pas et de leurs mouvements. Il ne faisait pas une enjambée de trop, allant toujours par le plus court. Il ne perdait pas un regard au plafond. Il ne se permettait aucun geste superflu. On ne l’avait jamais vu ému ni troublé. C’était l’homme le moins hâté du monde, mais il arrivait toujours à temps. Toutefois, on comprendra qu’il vécût seul et pour ainsi dire en dehors de toute relation sociale. Il savait que dans la vie il faut faire la part des frottements, et comme les frottements retardent, il ne se frottait à personne.

    Quant à Jean, dit Passepartout, un vrai Parisien de Paris, depuis cinq ans qu’il habitait l’Angleterre et y faisait à Londres le métier de valet de chambre, il avait cherché vainement un maître auquel il pût s’attacher.

    ..........

     

    " Jules Verne possédait au plus haut point la technique du roman d'aventures. 
    En précipitant le lecteur dans un tourbillon d'évènements extraordinaires, il savait éveiller sa sympathie pour ces héros qui cherchaient à atteindre leurs butsbles plus chers, au nom desquels ils triomphaient courageusement d'obstacles infinis.
                                                                                             Cyril Andreev (critique russe)

    Parmis les adaptations cinématographique , citons celle de Michael Anderson (1956), avec David Niven, Mario Moreno Cantinflas et Elisabeth Taylor.

    Nellir Bly

    Née le 5 mai 1864 en Pennsylvanie, Nellie est une journaliste américaine. Spécialisée dans le journalisme d'investigation, elle hésite pas à fourrer son nez partout et à dénoncer tout ce qui la révolte, tel cette fabrique de conserves. Elle raconte alors la vie des ouvrières et leurs conditions très difficiles de travail, dans le froid, la saleté et le danger. Ce premier reportage, accompagné de photographies, fait exploser les ventes de son journal. Le monde ouvrier est son thème de prédilection.

    En 1886 elle part avec sa mère en voyage au Mexique ou elle y visite les plus grandes villes. Elle fournis au journal des articles sur les mœurs et coutumes, la vie culturelle et artistique, la politique du pays.

    En 1887, elle elle quitte son journal et se rend à New York, où elle pose sa candidature au New York Tribune, au New York Times et surtout au journal à sensation, le New York World de Joseph Pulitzer, qui la recrute après qu'elle eut semée le trouble dans les locaux. Pulitzer lui promet alors un contrat si elle parvient à s'infiltrer dans un asile. Elle accepte. Sa première tâche consiste ainsi à écrire un article au sujet d'un asile de fous pour femmes, le Blackwells Island Hospital à Roosevelt Island. Elle se fait passer pour malade et s'invente des problèmes psychiatriques afin d'y être internée et de pouvoir dévoiler les conditions épouvantables des patientes. Elle reste dix jours dans l'hôpital. Ce mode de journalisme, le reportage clandestin, devient sa spécialité. Le reportage fait scandale en dévoilant les horreurs des méthodes utilisées et amène un changement radical des pratiques.

    En 1888, il lui vient l'idée de faire le tour du globe pour battre Phileas Fogg, le héros du Tour du monde en quatre-vingts jours de Jules Verne. Mais le financier du New York World  refuse de la soutenir, estimant qu'une femme était incapable d'un tel périple.

    Le tour du monde de Nellie Bly

     

    Elle partira le 14 novembre 1889 pour un voyage de 40 070 Km.

    - Nellie Bly embarque ainsi à bord de l' Augusta Victoria de la Hamburg American Steamship Line

    -  Elle arrive à Southampton le 20 novembre ou elle apprend qu'une rencontre avec Jules Verne est prévue à Amiens.

    - Elle arrive en gare d'Amiens le 22 novembre à 16 heures et est accueilli avec enthousiasme par le célèbre écrivain accompagné de sa femme Honorine. Jules Verne la trouve jeune, jolie, mince comme une allumette et d'une physionomie enfantine. Elle est reçu dans le bureau de Jules Verne et rejoint rapidement son train de retour.

    - Elle atteint Calais de justesse et prend le train pour Brindisi. Après Suez, elle traverse la mer Rouge et arrive à Colombo le 14 décembre.

    - Le 18 décembre, elle est à Singapour où elle achète un petit singe. Les articles qu'elle envoie sur les lieux traversés obtiennent un succès prodigieux. Elle y étudie les mœurs et coutumes mais aussi l'extrême pauvreté rencontré. Des paris, comme pour le voyage de Phileas Fogg, sont ouverts aux Etats-Unis. 

    - Le 3 janvier 1890, elle arrive à Yokohama où elle peut lire son interview avec Jules Verne, en japonais.

    -  Le 7 janvier elle embarque sur le rapide vapeur Oceanic de la White Star Line pour rejoindre San Francisco le 20 janvier.

    - Elle arrive en gare de Jersey City le 25 janvier 1890 à 15 heures 51 après un périple de 72 jours, 6 heures, 11 minutes et 14 secondes.

    Le tour du monde de Nellie Bly

     Le jour même, Jules Verne reçoit un dépêche pour l'informer de la réussite du voyage. Il répond dans l'Écho de la Somme :

    «  Amiens, 25 janvier

    Jamais douté du succès de Nellie Bly, son intrépidité le laissait  prévoir.
    Hourra ! Pour elle et pour le directeur du World !
    Hourra ! Hourra !
    — Jules Verne

     

    Elle devient la première femme à faire le tour du monde sans être accompagnée par un homme, une aventure qu'elle raconte dans son livre« Le Tour du monde en soixante-douze jours ».

     

     

    Le tour du monde de Nellie Bly

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :